Conditions de soutenance

  • Conditions de soutenance (arrêté du 23 novembre. 1988 - art. 7) : une soutenance d’habilitation doit permettre au jury d’examiner «la valeur du candidat et d’évaluer sa capacité à concevoir, diriger, animer et coordonner des activités de recherche et de valorisation».Le mémoire d’habilitation sera un document original.
    Il ne saurait se réduire à un curriculum vitae détaillé. Ce mémoire doit mettre en perspective des travaux scientifiques réalisés par le candidat depuis sa thèse, indiquer les résultats acquis et les grandes lignes d’un programme de recherche.
    La soutenance doit consister en une «discussion» à partir de l’exposé du candidat. 
    La soutenance d’habilitation ne saurait être simplement la reproduction d’une soutenance de thèse, avec un jury élargi. Il s’agit d’un exercice d’une autre nature, plus informel, et qui doit permettre d’engager un véritable débat avec le candidat non seulement sur son parcours, mais aussi sur ses projets.
  • Les candidats seront informés qu’il leur faut envisager un certain délai (2 à 4 mois) entre l’acceptation du dossier par le Conseil Académique restreint (CACr) et sa présentation en soutenance, les rapporteurs disposant de deux mois pour remettre leur rapport. Compte tenu du temps requis pour qu’un dossier déposé soit traité par le CACr (entre 1 et 2 mois), une procédure d’habilitation peut durer au total à peu près six mois. Les candidats ne peuvent en aucun cas prétendre soutenir dans les semaines qui suivent le dépôt de leur dossier, quels que soient les calendriers imposés pour l’inscription sur les listes d’aptitude ou le passage devant le CNU.
  • Le délai maximum entre l’acceptation du dossier par le CACr et la soutenance à l’habilitation à diriger des recherches est fixé à 2 ans (délibération de la Commission Recherche de l'Université de Bordeaux du 18 mars 2014)

  • Le candidat doit procéder à son inscription administrative dans les meilleurs délais et avant la soutenance.